Exhiber ses parties intimes, la nouvelle donne chez nos danseuses

exhibition de parties intimesBuzzdakar.com : De nos jours, la mode chez nos danseuses consiste à monter ce qui devrait être caché pour nous dire qu’elles sont entrain de vendre la culture sénégalaise. Quand elles sont interpellées sur leurs comportements sur bon nombre de plateaux de télévisions, leur seule réponse est: «nous faisons de l’art». Est-ce cela la culture sénégalaise, est-ce cela l’art ?

La société sénégalaise se définit comme une société imbue de valeurs religieuses et morales, une société conservatrice dans son ensemble. Se rappelle-t-on quand le président Poète Léopold Sédar Senghor au cours de ses voyages se faisait accompagner par le tambour Major Doudou Ndiaye Coumba Rose et de certaines danseuses pour véhiculer la culture sénégalaise à travers le monde. Jamais il n’a été question de cette indécence que l’on vit maintenant. Les danseuses se drapaient de plusieurs pagnes comme ça se fait toujours chez les lébous avec le « Rawndabine » (la danse de la communauté lébou) et pourtant elles étaient inégalables. Pourquoi aucune danseuse d’aujourd’hui ne veut faire mieux que la défunte Ndèye Khady Niang encore moins Aida  Paqué.

N’est-il pas temps de faire un retour aux sources, étant donné que le métier de la danse est très éphémère et que les images restent pour la postérité?

K.M.D

Publicités