Qui pour une véritable opposition au Sénégal ?

qui pour une veritable opposition au senegalBuzzdakar.com : De toute l’histoire politique du Sénégal, Macky Sall est le seul président qui au deuxième tour a obtenu le soutien de tous les candidats qu’il a devancé dans la quête des suffrages. Au départ 14 candidats pour occuper le Palais de l’avenue Roume, deux seront éligibles pour le second tour. Macky vient en seconde position derrière son ancien mentor Abdoulaye Wade et les autres candidats se sont rangés derrière lui pour forcer notre Gorgui national à la retraite. Une coalition forte de  13 partis et mouvements citoyens voit le jour : BENNO BOKK YAKAAR et remporte haut la main le second tour avec 65% des voix.

Pressentie pour disparaitre après l’installation du premier gouvernement, la coalition a résisté et a décidé d’accompagner le président aux législatives pour avoir une majorité confortable à l’Assemblée Nationale. Encore une fois les sénégalais leur ont fait confiance avec 119 sièges sur 150. Avec leur slogan « gagner ensemble et gouverner ensemble », le Président de la République essaie tant bien que mal à servir ses alliés et à les avoir à ses cotés. Mais jusqu’à quand ?

Pour bien gouverner le pays il faut une opposition significative et crédible. Avec toute la crème politique sénégalaise à ses cotés Macky Sall ne sera nullement inquiété tant qu’il leur donnera leur « part du gâteau ». Ce qui constitue quelque part aussi des freins pour la bonne marche du pays. Le chef de l’Etat a les mains liés sur certains choix mais sur d’autres ceux qui devraient crier au scandale ferment les yeux parce qu’ils sont dans l’équipe gouvernementale.

Moustapha Niasse et Tanor qui étaient respectivement  troisième et quatrième derrière le Président Sall sont plus proches de la retraite qu’autre chose. Ils avaient déclarés tous les deux qu’ils en étaient à leur dernière présidentielle malgré que Tanor semble se dédire. Ces deux n’inquiètent nullement le président.

Le principal challenger de Macky Sall est, aux yeux de tout le peuple, son ancien frère de parti, son prédécesseur à la primature. Idrissa Seck est le seul qui pourrait incarner une opposition digne de ce nom en se repositionnant et en regagnant la confiance des sénégalais. Il a déclaré que 2012 constitue l’an zéro de son engagement politique. Il devra courageusement quitter la coalition qui dirige le pays sans faire de calcul sur les « qu’en dira t-on ? ». En 2007 il a obtenu à lui seul 14 % de suffrage lors des élections derrière le Président Wade et depuis il a perdu de son aura à cause de ses rencontres au palais avec Wade. Il est jeune comme Macky Sall, il est décrit comme une personne de poigne et il est proche de son peuple. Avec une nouvelle santé politique M. Seck pourrait incarner ce que Wade avait incarné du temps de Diouf et ainsi amener le gouvernement à redoubler d’effort car conscient qu’il a une opposition qui veille au grain et prête à attaquer. Aussi 2017 n’est plus loin et se prépare dès aujourd’hui.

K.M.D

Publicités