Pourquoi certains hommes ont tendance à s’endormir après l’amour?

Les hommes dorment après l’amour. Alors que les femmes en veulent plus. Une étude récente nous apporte la réponse à cette différence

Selon une récente étude, des chercheurs français auraient découvert pourquoi certains hommes ont tendance à s’endormir après l’amour. Une manie qui irrite parfois leur partenaire mais qui serait en fait directement dû à leur cerveau.

Si de nombreuses femmes n’hésitent pas à se dire combler par leur vie sexuelle, il n’est pas rare que celles-ci se plaignent d’une fâcheuse manie observée parfois chez leur compagnon. Ce n’est plus une rumeur, ni un tabou, après l’amour, certains hommes ont tendance à s’endormir alors que ces dames préféreraient plutôt entendre des mots doux ou recevoir quelques gestes tendres. Mais si cette manie a le don d’agacer plus d’une femme, les hommes incriminés auraient une très bonne excuse : une excuse rationnelle et même biologique que viennent de révéler en détail des chercheurs français.

En effet, le docteur Serge Stoléru et ses collègues de l’Inserm ont découvert que c’est le cerveau même qui est à l’origine de cet endormissement. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont réalisé plusieurs scanners de cerveaux masculins avant et après le rapport sexuel afin de surveiller leur activité cérébrale et surtout les changements qui s’y produisaient. Ils ont ainsi constaté que le cortex cérébral qui contrôle notamment les pensées conscientes, « s’éteignait » pendant l’orgasme. Mais ce n’est pas tout, ils ont aussi observé que deux autres régions cérébrales, le cortex cingulaire et l’amygdale, se mettaient à envoyer un message bien précis dans le reste du cerveau : celui d’éliminer tout désir sexuel, via la libération de molécules telles que la sérotonine et les opioïdes qui ont la particularité d’induire le sommeil.

Interrogé par le Sunday Times, Serge Stoléru a expliqué : « Après que les hommes ont eu un orgasme, ils expérimentent généralement une période réfractaire au cours de laquelle ils ne peuvent pas être excités. Pour les femmes, cela (…) Lire la suite sur maxisciences.com

Publicités