Entretien! Gabrielle Goudiaby: « Ce qui m’a poussé à me lancer dans le social… »

 

De retour au pays après un long séjour en France, Gabrielle Goudiaby a décidé de se lancer dans l’humanitaire. Elle est à la tête de « Assirou Children », une association qui a pour but d’aider les enfants des familles démunies et les orphelins. Entretien avec une femme aussi modeste qu’ambitieuse.

Gabrielle Goudiaby, mannequin

Qu’est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans le social ?

Quand je suis revenue au Sénégal, j’ai eu une prise de conscience sur plusieurs problèmes auxquels est confronté ce pays. Étant consciente que je ne peux pas résoudre tous ces maux, j’ai choisi de me focaliser sur la situation des enfants en difficulté. Je sais également qu’il existe plusieurs associations qui œuvre dans ce domaine… plus il y en a mieux c’est. . Il y a quelques mois j’ai fait un article en disant d’aider Macky sall en participant au développement du Sénégal. Participer c’est à dire créer une association humanitaire ou devenir bénévole, faire des dons, avoir un comportement responsable par rapport à l’environnement…etc
J’estime que l’avenir du Sénégal se base sur les jeunes alors il est nécessaire de bien les encadrer, qu’ils aient une vie saine afin qu’ils puissent, à leur tour, bien gérer le Sénégal.

Pourquoi le nom Assirou Children?

Assirou children signifie l’accompagnement de l’enfant dans sa vie. C’est le processus que l’association mettra en place pour améliorer et faciliter leur insertion sociale.

Il semble que vous occupez le poste de présidente ?

Oui je suis la présidente de Assirou Children et c’est un plaisir de représenter l’association

Par quels moyens comptez-vous venir en aide à ces enfants ?

L’association dispose d’un financement de base. Ce financement pourrait servir à payer certains frais de scolarité ou leur approvisionner en fourniture. Ensuite nous comptons également sur des dons. Nous envisageons organiser des évènements, vendre des T-shirts. Tout sera reversé bien évidement a l’association Assirou Children. Sont ciblés : Les enfants démunis, les orphelins etc.

Est-ce que Dakar est la seule zone d’action ?

Non pas du tout! Assirou children prend en compte aussi des enfants qui sont dans les autres régions et donc nous prévoyons nous déplacer pour leur apporter notre aide.

Comment peut- on vous soutenir ?

Les gens ont tendance à croire que seuls les grandes entreprises, organismes ou même les personnes riches sont en mesure de faire des dons alors que tout le monde en est capable. C’est-à-dire faire des dons d’habits, de nourritures, de pièces. Chaque personne peut aider Assirou Children à sa manière.

Mais déjà des bonnes ont répondu à votre appel…

Oui, c’est vrai! Et je remercie toutes les personnes qui nous soutiennent et les membres de l’association Assirou Children. Je tiens également à remercier notre partenaire Monsieur Moustapha Diop qui est le président de la fondation SallalAhou Ala Muhamad et qui est également notre partenaire. Il est le premier à avoir cette particulière sensibilité envers ces enfants en nous offrant des lots de dattes et des exemplaires de Coran pour ce mois de Ramadan. Cependant, je tiens à préciser que nous traiterons en priorité les cas les plus extrêmes. J’espère également que vous serez nombreux à faire des actions pour la bonne cause.

Entretien réalisé par la rédaction de Leral.net

 

Publicités