Modou Lo vainqueur, à l’issue du temps réglementaire

Annoncé en grandes pompes, le choc Gris Bordeaux Modou Lo n’a finalement pas répondu aux attentes des amateurs qui espéraient un duel alléchant. Ayant écopé de quatre avertissements, le chef de file de l’écurie Fass a été déclaré vaincu par l’arbitre, à l’issue du temps réglementaire.

combat du dimanche 15 juillet 2012

Modou Lo et Gris Bordeaux

Pour un non combat, c’en était un. Gris Bordeaux/Modou Lo n’a rien donné qu’un choc insipide, au grand dam des amateurs qui avaient pris d’assaut le stade Demba Diop, pour assister à un duel très disputé entre les deux athlètes.
Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis, au début, pour assister à un spectacle de haute facture. Les deux lutteurs sont même arrivés très tôt, bien avant l’heure qui leur a été indiquée.
Après la chorégraphie de Kharagne Lo qui, comme d’habitude, a tenu en haleine le public, c’est au tour de Gris Bordeaux. Au moment d’exécuter sa chorégraphie, le tombeur de Bombardier lance son pigeon qui refuse de décoller. Mauvais présage. Les minutes s’égrènent et les deux lutteurs avancent dans leur préparation. Gris a déjà terminé et attend son adversaire à qui il fait signe que l’heure a sonné. Modou Lo, qui s’affaire toujours aux derniers détails de sa préparation mystique, retarde le début des hostilités.
A la présentation des deux lutteurs, le troisième Tigre de Fass qui a changé de pagne, en la circonstance, est nettement mieux loti, physiquement, que le patron de l’écurie Rock Energie.
L’arbitre donne le coup d’envoi du combat, marqué par un long round d’observation, interrompu, à deux reprises. Modou Lo se débarrasse de ses quelques gris-gris à la main, engage le contact par deux reprises mais, à chaque fois, l’arbitre intervient pour les séparer. Les dix premières minutes se sont épuisées.
A la reprise, les deux athlètes affichent une volonté d’en finir, une bonne fois pour toutes. A la suite d’un contact engagé par Modou Lo, Gris Bordeaux use et abuse de crochets sur les pectoraux de Kharagne Lo qui tient le coup. Peu inspiré, le fassois change de stratégie et charge soudainement Modou Lo. Le stade retient son souffle mais, le tombeur d’Issa Pouye reste sur ses appuis. Gris recommence, de plus belle, quelques minutes après mais, à chaque fois, son adversaire trouve le moyen de s’en sortir. Visiblement émoussé, Gris commence à frapper des coups sur la nuque de Modou Lo et écope d’autres avertissements.
Les vingt minutes sont épuisées, l’arbitre s’avance vers Modou Lo, pour le désigner vainqueur du combat, au grand dam de son adversaire, visiblement, surpris par le verdict arbitral, en sa défaveur.

REWMI QUOTIDIEN

Publicités