Perquisitions au domicile et dans les bureaux de Nicolas Sarkozy

Les policiers de la brigade financière et le juge de Bordeaux Jean-Michel Gentil ont perquisitionné, mardi 3 juillet, au matin, le domicile de Carla Bruni-Sarkozy, villa Montmorency dans le 16e arrondissement de Paris, le cabinet d’avocats Arnaud, Claude et associés, dans lequel Nicolas Sarkozy détient des parts, situé 53, boulevard Malesherbes (17e), et ses nouveaux locaux mis à sa disposition en tant qu’ancien chef de l’Etat, situés 27, rue de Miromesnil.

Le juge Gentil, saisi pour abus de faiblesse et financement illicite de campagne électorale, enquête sur d’éventuelles remises de fonds par Liliane Bettencourt à l’ex-chef de l’Etat, notamment lors de sa campagne présidentielle de 2007. Dans cette affaire, le juge Gentil s’intéresse surtout à deux retraits de 400 000 euros chacun, en février et avril 2007.

Une dizaine de policiers de la brigade financière accompagnaient le juge d’instruction bordelais dans ces perquisitions, a précisé auprès de l’AFP une source proche de l’enquête. Une autre source proche du dossier a affirmé que rien n’avait été saisi.

NICOLAS SARKOZY EN VACANCES AU CANADA

Nicolas Sarkozy, dont l’immunité présidentielle a pris fin le 16 juin, est mis en cause à double titre : d’après Claire Thibout, l’ancienne comptable des Bettencourt, une somme de 150 000 euros aurait été remise au début 2007 à Eric Woerth, à l’époque trésorier de la campagne présidentielle de M. Sarkozy. Par ailleurs, plusieurs témoignages recueillis par la justice font état de visites, pendant la campagne de 2007, effectuées par M. Sarkozy au domicile des Bettencourt, dont l’objet aurait été des remises d’argent en

Lire la suite sur lemonde.fr

Publicités