Affaires Des Lesbiennes De Grand-Yoff : Les Actrices Racontent

Depuis la diffusion de la vidéo sur la net, on n’a jamais entendu la version des actrices de ce jeu érotique. Le journal l’Observateur a publié ce matin le témoignange de deux d’entre elles. Il s’agit de F.D et S.F. Voici des morceaux de cet entretien:

<< Je m’appelle F.D. J’aurai bientôt 18 ans. J’habite Grand-yoff. Je suis élève dans un centre de formation de la place. On a juste joué cette vidéo pour notre plaisir personnel. En réalité c’était un jeu anodin. Nous n’avons pas reçu de l’argent pour le faire et nous n’en avons tiré aucun plaisir. C’était un jeu et Dieu nous a puni… On n’est pas de mauvaises filles. Nous ne pouvons pas condamner ceux qui nous accusent à tort d’être des lesbiennes. C’est juste leur façon de voir ».

<< Je m’appelle S.F. J’ai 19 ans. Je fais partie de la bande de jeunes filles de Grand-yoff dont la vidéo fait le buzz actuellement sur le net. Mais à la différence des autres, je n’étais pas visible, car c’est moi qui filmais la scène avec mon téléphone portable. Ce jour-là, nous étions allées à Yoff Tonghor pour rendre visite à une de nos camarades qui était malade. Par la suite nous nous sommes rendues chez L… sur son invitation. C’est dans la chambre de celle-ci que tout s’est passé. Nous étions, ensemble, entrain de discuter quand nous avons commencé à jouer entre nous, comme vous le voyez dans la vidéo.

Aprés nous sommes allées à l’école et nos autres camarades, au courant de ce que nous avons fait, ont voulu voir la vidéo. J’ai refusé catégoriquement de la leur montrer. C’est ainsi que le lendemain, nous nous sommes toutes retrouvées chez moi pour aller à l’école. Comme d’habitude, le magasin de Pape Aly Seck était notre point de départ pour l’école.

Ce jour là lorsque A.B est venue, elle m’a demandé de la laisser visionner le film. J’ai répondu que ce n’était pas possible. En réalité, je ne voulais pas que Pape ( le propriétaire du magasin) voie la vidéo, car il était à côté de nous. Il nous a même demandé de quelle vidéo on parlait en nous taquinant sur ces mots: <<Vous ne faites que des bétises! ». Nous avons fait mine de ne rien entendre. Les autres sont arrivées et nous étions en train de commenter la vidéo.

Pape nous écoutait religieusement et à un moment donné, il a envoyé A.B pour qu’elle lui achète du café dans le coin. Lorsqu’elle est partie, nous étions en pleine conversation en écoutant la radio. Par inadvertance, j’ai déposé mon téléphone sur la table, Pape l’a pris, il a fouillé dans la rubrique vidéo et s’est envoyé la vidéo sur son téléphone. Un mois plutard, alors que je marchais dans le quartier, un ami du nom de Bouya m’a interpellé et m’a montré la vidéo sur son portable. J’ai voulu savoir où il a pris la vidéo, mais il a fait dans la diversion. En y réfléchissant, j’ai compris que c’était Pape qui me l’avait prise à partir de mon téléphone »

Source : Senego.com

Publicités