Affaire du film de partouze à Grand Yoff: les filles auditionnées puis relaxées


L’affaire du film de partouze à Grand Yoff arrive à terme. Le commissaire de la brigade des mœurs Mamadou Sylla Sy, a ignoré la responsabilité des filles. Il a entendu la bande d’Anna sur le fond du dossier. Les filles sont reparties libres comme des électrons.

Selon les informations reçues, les enquêteurs ont estimé que les filles ne sont pas fautives aux yeux de la loi; elles sont victimes. Car, précise la source : « elles ont fait ce qu’elles ont fait dans une chambre, donc un lieu loin des regards indiscrets » . Pour la police, seule la personne qui a posté la vidéo pornographique sur Internet est responsable.

Publicités