Révélation de l’autopsie des Thiantacounes tués à Keur Samba Laobé : Ababacar Diagne serait enterré vivant

Les résultats de l’autopsie des deux Thiantacounes tués à Keur Samba Laobé livrent leur secret. Selon des sources, les certificats de genre de mort délivrés par le professeur Mendès en service au pavillon Bichat de l’hôpital Aristide Le Dantec, Bara Sow serait tué par un objet contondant c’est-à-dire une arme qui meurtrit sans couper ni piquer le corps. «Bara Sow a été tué par une arme contondante qui lui a fracassé le crâne» indique le médecin légiste.

Le rapport de l’autopsie exploité par le quotidien l’Observateur révèle que Ababacar Diagne a été atteint par une balle qui lui a traversé les viscères. En outre, du sable a été trouve dans sa trachée, explique le médecin légiste. C’est ce qui a permis au professeur ayant effectué l’autopsie de conclure que : «Ababacar Diagne était vivant au moment de son enterrement».

Publicités